Il y a quelques mois de ça, je commençais à prendre goût aux défis culinaires, notamment la Battle Food, la Bataille Food et tout le toutim! Et c’est une occasion en or pour faire la connaissance de nombreuses blogueuses pleine de talents. Et sur la ronde des blogs, j’ai découvert (parmi tant d’autres) l’univers culinaire de Lina Le Chaud Patate, une blogueuse franco-brésilienne ,qui nous propose ses recettes exotiques et culturelles, dans ses deux versions. Alors je parle très bien le français, le portugais  un peu moins (pas du tout en fait 🙂 ),  mais j’aime cette idée de lier deux langues à une même recette (c’est français ce que je viens de dire…?)

Enfin bref tout ça pour dire, que beaucoup de ses recettes m’ont inspiré et ce soir j’ai eu un petit coup de coeur pour ses verrines de chou-fleur à la fève tonka et au jamon ou jambon serrano espagnol. Alors je cite sa description de sa recette, absolument parfaite ( et tellement poétique Lina 🙂 )

« Voici une recette dont l’onctuosité et les arômes ne vous laisseront pas indifférents. En associant le chou fleur à la fève tonka on obtient une crème figée originelle et gourmande. Vraiment, ne soyez pas réticents avec l’idée du cumaru (appelation indigène pour laquelle on connait cette fève ici au Brésil) en salé : ça marche merveilleusement ! Par dessous, le croquant des ammandes torréfiées, l’élégance et la rondeur du parmesan, une pluie de chou-fleur crue pour rappeller l’ingrédient printanier et une tuille de jamon serrano espagnol pour l’hauteur. À la dégustation c’est juste parfait ! » 

illustration de Margaux Motin, aucune rapport avec l’article mais je l’ai trouvé drôle ^^

Alors notez bien, qu’il s’agit de sa recette et non de la mienne, je me suis inspirée comme elle s’est inspirée de celle d’Hélène Darroze mais j’ai préféré la version de Lina 😉

Bon je n’ai pas trouvé de jamon, oublié les amandes à torréfier et je n’avais pas assez de chou-fleur pour terminer le topping mais sinon tout y est pour de vrai 🙂  j’ai reproduis sa recette dans tous ses détails de la  crème jusqu’au parmesan râpé sans oublier l’huile de coco et le chou-fleur, ben oui quand même! Je vous invite donc à découvrir ses petites verrines apéritives, et comme on me l’a dit hier, les choses les plus simples sont souvent les meilleures 🙂 !

verrine chou fleur chaud patate 04.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.